Politique-Merkel-Hollande

Posted on 7 mei 2012

2



Berlin a tendu la main dimanche au socialiste François Hollande, nouveau président français, la chancelière Angela Merkel l’invitant en Allemagne et le ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, promettant de travailler à un pacte de croissance.

Mme Merkel, qui avait soutenu la candidature du président sortant Nicolas Sarkozy, son allié conservateur, s’est désormais rangé à l’idée de travailler avec son rival, M. Hollande.

Celle qui avait toujours refusé de recevoir le candidat socialiste pendant la campagne présidentielle l’a désormais invité à Berlin «aussitôt que possible après son entrée en fonction», selon un communiqué diffusé dimanche soir par la chancellerie. Aucune date concrète n’a été citée.